Lomé accueille un conclave des pays africains producteurs de coton

0
155
Image d'archive utilisée à titre d'illustration

16 avril 2018 (lepaysan.ci) A l’initiative de la Nouvelle société cotonnière du Togo, des pays africains producteurs de coton sont attendus à Lomé du 18 au 20 avril prochains pour la 11ème réunion-bilan du Programme régional de production intégrée du coton en Afrique. A la rencontre, environ 150 participants de 6 nations feront un bilan de leurs productions nationales.

Alors que le secteur du coton fait face à divers enjeux dont les invasions des insectes ravageurs ou encore les changements climatiques, il est devenu important pour les principaux producteurs sur le continent de s’entendre sur les priorités communes.

Dans cette perspective, à Lomé, du 18 au 20 avril prochain, a lieu la 11ème réunion-bilan du Programme régional de production intégrée du coton en Afrique (PR-PICA). Selon les sources de la Nouvelle société cotonnière du Togo (NSCT) qui organise la rencontre, 150 participants provenant de six nations à savoir, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Sénégal et le pays hôte, le Togo, sont attendus à ce rendez-vous sur le secteur cotonnier. Parmi eux, des responsables du programme, des chercheurs, des responsables des sociétés cotonnières et associations interprofessionnelles, des responsables des organisations de producteurs, etc.

Toujours à en croire les organisateurs, ce conclave de trois jours se penchera sur le bilan de la campagne 2017-2018 dans les pays membres du PR-PICA, mais également présentera les perspectives sur la gestion intégrée de la production de coton, avec un accent particulier mis sur la gestion des ravageurs, la fertilité des sols et la problématique des nouvelles variétés adaptées aux variations climatiques.

Les représentants des six nations partageront aussi entre eux, les informations sur la production de coton dans la sous-région, sur une amélioration des rendements au champ et des revenus des producteurs, sur les biotechnologies modernes et la biosécurité dans les pays membres. Une sorte d’harmonisation des résultats des recherches de chaque côté. La NSCT précise que la réunion vise aussi le renforcement du partenariat entre producteurs, sociétés cotonnières et firmes agro-pharmaceutiques.

4,3% du PIB au Togo

La production du coton est d’une importance capitale au Togo depuis de nombreuses années. Selon les chiffres officiels, le coton représente environ 40% des revenus des exportations du pays et contribue ainsi dans l’ordre de 4,3% au PIB national. Pour la campagne agricole 2017-2018, la production de coton a été estimée à 180.000 tonnes de coton-graine au Togo, soit une progression de 30% par rapport aux 103.000 tonnes de la campagne précédente. Mais les dirigeants togolais veulent aller plus loin.

Le pays se fixe pour objectif d’atteindre les 200.000 tonnes à l’horizon 2022. Un objectif réaliste vu la progression de la production ces dernières années. Selon la NSCT, la culture du coton est de l’apanage de toutes les régions togolaises. Elle influence grandement le développement rural et les revenus des agriculteurs.

Source :afrique.latribune.fr

Laisser un commentaire