Le projet Fida-AfricaRice pour l’autosuffisance en riz lancé

0
307

20 juin 2018 (lepaysan.ci) Le projet FIDA-AfricaRice ‘’Capitaliser le potentiel des bas-fonds pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle des petits agriculteurs en Afrique de l’Ouest (CIPA)’’ a été lancé mardi à Abidjan au cours d’un atelier au siège d’Africa Rice à Cocody.

Au total 35 experts de la Côte d’Ivoire, du Ghana, des Pays Bas ainsi que des représentants du Fonds international de développement agricole (FIDA) et d’AfricaRice prennent part à cet atelier de lancement.

Ce projet CIPA vise à assurer une utilisation durable et productive des bas-fonds pour les systèmes de production à base de riz en Côte d’Ivoire et au Ghana. Les bénéficiaires potentiels du projet sont les petits producteurs (riziculteurs) et utilisateurs des ressources des bas-fonds, des commerçants, des transformateurs et des entrepreneurs ruraux.

Selon le directeur général d’Africa Rice, Harold Roy-Macauley, ce projet vise à capitaliser des bas-fonds pour améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique.

«Le projet va essayer d’exploiter la capacité des bas-fonds. C’est un projet de 3 millions de dollars (1,5 milliards FCFA) qui va durer sur quatre ans. Ces espaces sont exploités à 2%», a expliqué le DG d’Africa Rice. Il a insisté sur l’organisation des chaînes des valeurs agricoles, estimant également qu’il faut la digitalisation pour recenser les besoins des producteurs.

L’Agro-économiste au Centre national de recherche agronomique (CNRA), Koffi Camir a pour sa part précisé qu’il est important de maîtriser l’eau. « Pour nous, c’est un écosystème important. Nous travaillons sur des techniques à mettre en place pour l’aménagement des projets », a-t-il souligné.

M. Koffi a précisé que la Côte d’Ivoire compte 100.000 hectares de bas-fonds dont 60% non aménagés, 25% aménagés avec une maîtrise partielle de l’eau et 10% des bas-fonds aménagés.

La durée du projet CIPA est de quatre ans. Il est mené par Africa Rice en étroite association avec ses partenaires et avec l’appui du FIDA. Les partenaires techniques du projet sont l’Université de Wageningen, les institutions nationales de recherche agricole en Côte d’Ivoire (CNRA) et au Ghana (CSIR-SRI), et MDF Afrique de l’Ouest.

Source :  AIP

Laisser un commentaire