Le Chef de l’Etat a présidé un Conseil Présidentiel sur la Politique forestière

0
108
Un Conseil présidentiel sur la Forêt présidé par le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA s'est tenu ce jeudi 17 mai 2018

18 mai 2018 (lepaysan.ci) Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, a présidé, ce jeudi 17 Mai 2018, au Palais de la Présidence de la République, un Conseil Présidentiel consacré à la Politique forestière dans notre pays.

Cette réunion, qui a vu la participation du Vice-Président de la République, du Premier Ministre ainsi que de plusieurs membres du Gouvernement et du Cabinet présidentiel, avait pour objectifs de faire un état des lieux du couvert forestier en Côte d’Ivoire et de définir une nouvelle politique de préservation, de réhabilitation et d’extension des forêts afin d’assurer une couverture forestière d’au moins 20% du territoire national, contre 11 % aujourd’hui.

Au terme de la séance de travail, le Ministre des Eaux et Forêts, M. Alain Richard DONWANHI s’est félicité de la tenue de ce Conseil Présidentiel exclusivement consacré à ce sujet, ce qui dénote de la prise de conscience, au niveau du Gouvernement et surtout au plus haut sommet de l’Etat, de la nécessité de réagir face à la dégradation de notre forêt. En effet, a-t-il souligné, la Côte d’Ivoire qui, en 1960, disposait de 16 millions d’hectares de forêt, n’en dispose plus que de 3,4 millions aujourd’hui; et face à cette situation, il était impérieux de prendre des mesures pour protéger, réhabiliter et faire une extension des forêts existantes.

Selon le Ministre Alain Richard DONWAHI, cette nouvelle politique permettra, en l’occurrence, de faire en sorte que nos forêts classées soient recouvrées le plus rapidement possible ; notamment par la prise de mesures telles que la relocalisation des communautés, quand cela est nécessaire. A cet égard, il a révélé qu’un vaste programme de sensibilisation sera élaboré et mis en oeuvre afin que les populations mais également les partenaires soient informés et conscientisés sur la décision du Gouvernement de réhabiliter et recouvrer l’ensemble du couvert forestier ivoirien.

Pour terminer, le Ministre des Eaux et Forêts a révélé que face à la dégradation alarmante de la forêt ivoirienne, le Gouvernement et le Président de la République, au premier chef, ont décidé de réagir en mettant à la disposition du Ministère des Eaux et Forêts les moyens idoines pour atteindre les objectifs qui lui ont été assignés, à savoir, préserver la biodiversité, améliorer le cadre de vie des populations et contribuer au respect des engagements internationaux auxquels notre pays a souscrit.

Source : Présidence

Laisser un commentaire