Le CCC suspendra les activités d’amélioration de la production cacaoyère à partir de 2018/2019

0
157
Yves Ibrahima Koné (Centre), Directeur Général du Conseil Café-Cacao

14 mars 2018 (lepaysan.ci) En Côte d’Ivoire, le Conseil du Café-Cacao (CCC) a annoncé dans un communiqué, une suspension temporaire des opérations d’amélioration de la production de cacao, à compter de la campagne 2018/2019, rapporte Reuters.

Ces activités englobent notamment la distribution de matériel végétal amélioré, de semences à haut rendement et de boutures par certains géants de l’industrie du chocolat comme Cargill, Nestlé, Mars ou Barry Callebaut.

D’après certaines sources interrogées par Reuters, ce plan devrait permettre d’une part, de soulager un système de production qui depuis quelques années vole de record en record.

Ainsi, le régulateur envisagerait de faire passer le volume de la récolte de 2 millions de tonnes, dans une fourchette comprise entre 1,7-1,8 million de tonnes sur les deux prochaines années.

D’un autre côté, cette décroissance volontaire de la production est une mesure d’adaptation à l’effondrement des cours internationaux depuis la saison 2016/2017.

Parallèlement à cette manœuvre, le CCC indique qu’il mènera le recensement des ressources cacaoyères et caféières du pays sans préciser toutefois d’horizon temporel.

Le changement de la stratégie des autorités ivoiriennes vient en écho aux avertissements formulés dès 2015, par Jean-Marc Anga, directeur exécutif de l’Organisation internationale du cacao (ICCO).

Ce dernier expliquait alors que si le niveau de sollicitation des cacaoyers se maintient, l’appareil de production de la Côte d’Ivoire pourrait rapidement atteindre ses limites.

Une hypothèse d’autant plus plausible que d’après les estimations, le verger cacaoyer ivoirien est vieillissant (plus de 30 ans) avec des rendements maximums atteints seulement après 10 ans et 15 ans.

Source : agenceecofin.com

Laisser un commentaire