Le Bénin envisage des opérations du recensement national dans le secteur de l’agriculture

0
124

12 mars 2018 (lepaysan.ci) Le gouvernement béninois envisage des opérations du recensement national dans le secteur de l’agriculture, durant la campagne agricole 2018-2019, en vue de contribuer à la mise en place d’un système permanent de production des données du secteur, annonce un communiqué gouvernemental publié mercredi soir à Cotonou.

“Ce recensement national de l’agriculture, est une vaste opération statistique destinée à collecter, traiter, analyser et diffuser des informations quantitatives et qualitatives sur l’agriculture dans notre pays”, souligne le même communiqué.

Ce recensement, explique la même source, permettra, entre autres, de fournir des données sur la structure de l’agriculture, en particulier pour les petites unités administratives, en vue de constituer des référentiels aux fins de mesurer la dynamique du monde rural; fournir des données sur la typologie des exploitations familiales agricoles et organiser les informations collectées en banques de données sur le secteur.

Le récent rapport diagnostic du secteur agricole au Bénin montre que ledit secteur est dominé par de petites exploitations agricoles.

“En 1992, 408.020 exploitations agricoles ont été recensées (…) Le nombre d’exploitations existant aujourd’hui est estimé à environ 550.000, réparties sur huit zones agro-écologiques. Elles sont constituées en majorité de petites et moyennes exploitations de type familial orientées vers la polyculture associée souvent au petit élevage (volailles, petits ruminants ou porcins)”, révèle la même source.

Selon cette même étude réalisée par le ministère béninois de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, la superficie moyenne des petites exploitations agricoles est estimée à 1,7 ha sur laquelle vivent en moyenne 7 personnes.

“Environ 34% des exploitations couvrent moins d’un hectare. Seulement 5% des exploitations dans le Sud et 20% dans le Nord du Bénin couvrent plus de 5 ha. Sur les 11 millions d’ha de surface brute disponible, un peu moins de 60% sont aptes à l’agriculture”, souligne la même source.

Laisser un commentaire