Lancement du SIETTA 2018: Allocution du PCA Mamadou Bamba

0
92

Allocution du Président du Conseil d’Administration du Conseil du coton et de l’Anacarde à l’occasion du lancement du SIETTA 2018

M. le Ministre du Commerce, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, assurant l’Intérim du Ministre de l’Industrie et des Mines,

M. le représentant de Monsieur le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural,

M .le Représentant du Premier Ministre,

Messieurs les Partenaires Techniques et Financiers,

Monsieur le Directeur General du Conseil du Coton et de l’Anacarde, Commissaire General du SIETTA,

Messieurs les Directeurs Généraux et Directeurs et Chefs de Services,

Chers invités,

Mesdames et Messieurs,

En vos rangs, grades et Qualités respectifs,

C’est un honneur pour moi de prendre la parole ce matin au milieu de ce parterre de personnalités pour vous souhaiter la bienvenue. Je saisis cette occasion pour vous adresser au nom du Conseil d’administration du Conseil du Coton et de l’Anacarde, mes chaleureuses salutations et mes remerciements fraternels pour votre présence distinguée à cette cérémonie consacrée au lancement de la troisième édition du Salon International des Equipements et des Technologies de Transformation de l’Anacarde en abrégé SIETTA 2018 dont le thème est : « Transformation de l’anacarde, une mine d’opportunités pour l’autonomisation de la jeunesse ».

Permettez-moi de saluer avant tout propos et avec beaucoup de déférence Monsieur le Ministre de l’Industrie et des Mines et Monsieur le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, qui sont les véritables artisans du Salon International des Equipements et des Technologies de transformation sous la supervision de son excellence Amadou GON COULIBALY, Premier Ministre et la haute inspiration de son excellence Dr Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d’Ivoire

Le thème de la présente édition 2018 vient à point nommé parce qu’il porte sur la priorité du Gouvernement de créer les conditions d’épanouissement de sa jeunesse ou mieux la création de richesse pour cette jeunesse qui a tendance à s’exiler sous d’autres cieux, au péril de sa vie, pour chercher des moyens de sa subsistance. L’industrie de l’anacarde recèle  d’énormes potentialités de création d’emplois voire d’opportunités de richesse parce que si la production actuelle de noix brute de 711 236 tonnes en 2017, devrait faire l’objet de transformation, c’est 100 000 emplois au moins qui devraient être générés.

C’est pourquoi, afin de créer les conditions d’une industrie de l’anacarde viable, compétitive et profitable à l’économie en général et à cette jeunesse en particulier, le Gouvernement a décidé de mettre en place des mesures stratégiques pour relever le défi de la transformation de l’anacarde.

A ce titre, il a décidé d’institutionnaliser ce salon qui est à sa troisième édition pour faciliter les échanges d’expérience et de technologies dans ce domaine c’est-à-dire la transformation de la noix et de la pomme de cajou.

Aussi, Le SIETTA apparaît-il comme un outil stratégique de mise en œuvre de la réforme des filières coton et anacarde adoptée le 22 mars 2013 par le Gouvernement. Cette réforme prévoit d’accroitre le taux de transformation de l’anacarde pour le porter à 50% à l’horizon 2020.

Ma conviction est grande quant à l’atteinte de cet objectif au regard des projets en cours et aux mesures vigoureuses prises par le Gouvernement depuis 2014 pour promouvoir cette activité. Il s’agit en particulier de l’instauration d’une prime à la transformation pour accroître la compétitivité de nos unités locales ainsi que de la mesure de réservation de 15% du volume exporté au titre de la campagne 2018, avec garantie du financement auprès des banques par l’Etat, afin d’assurer l’approvisionnement adéquat en matières premières des unités existantes. Je voudrais également citer le Programme de Promotion de la Compétitivité de la filière Anacarde (le PPCA) pour lequel le Gouvernement ivoirien vient de signer un accord de financement de 200 millions de dollars US avec la Banque Mondiale.

J’en profite pour remercier les Institutions de Bretton WOODS et l’ensemble des partenaires techniques et financiers pour le soutien à la stratégie de transformation de cette filière importante pour l’économie ivoirienne.

En outre, il me paraît également important de signaler l’appui technique de l’Alliance Africaine de Cajou, qui a décidé de nous accompagner en tant que Partenaire dans le cadre de l’organisation de cette troisième édition du SIETTA.

Enfin, d’autres intentions se manifestent notamment avec la Fondation TONY BLAIR qui a exprimé sa volonté de contribuer à la promotion de l’industrie ivoirienne du cajou.

 Ma conviction repose par conséquent sur ces réalités tangibles qui permettront de donner  un coup de fouet à la transformation de l’anacarde et partant à mettre à la disposition de notre jeunesse des outils nécessaires à son épanouissement dans son propre pays.

En effet, malgré la production record de 711 236 T de noix de cajou en 2017, notre pays reste encore fortement tributaire de l’exportation de noix brutes de cajou avec un taux de transformation en deçà de 10% privant ainsi la Côte d’Ivoire de valeurs ajoutées substantielles et par conséquent d’importantes possibilités de création d’emplois en milieu rural.

Mesdames et Messieurs,

Vous comprenez l’enjeu de cette troisième édition du SIETTA dont l’objectif est de renforcer la connaissance et la promotion des équipements et des technologies de transformation comme les deux premières éditions pour une valorisation plus accrue de l’anacarde afin de rendre l’industrie de l’anacarde attrayante pour la jeunesse.

Permettez-moi à ce stade de mon propos de saluer les initiatives déjà prises dans le cadre de l’organisation de cette édition, par Monsieur le Directeur Général du Conseil du Coton et de l’Anacarde, Dr Adama COULIBALY, qui a engagé les travaux de préparation de cette édition à travers la mise en place de 14 commissions de travail.

Mesdames et Messieurs,

Je compte sur la disponibilité et la contribution de tous pour que l’édition 2018 connaisse encore un succès plus éclatant que 2016 afin de susciter la création de nouvelles unités de transformation pourvoyeuses de nombreux emplois surtout en faveur des jeunes.

Je vous remercie de votre aimable attention.

 

Laisser un commentaire