JAAD 2018 : Le 2PAI-Bélier veut relever le défi de la transformation de l’agriculture (Coordonnatrice)

0
102
Mme Valérie Aka, Coordonnatrice du Projet pôle agro-industriel du Bélier (2 PAI-Bélier)

20 octobre 2018 (lepaysan.ci) La coordonnatrice du Projet pôle agro-industriel du Bélier (2 PAI-Bélier), Mme Valérie Aka, assure que l’équipe de coordination est engagée à relever le défi de la transformation de l’agriculture et du monde rural dans la région.

La coordonnatrice s’exprimait en présence du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly, à l’occasion du lancement du Projet, vendredi à Koubi (7 km de Tiébissou), dans le cadre de la 7ème édition des Journées de l’administration agricole délocalisée (JAAD). Elle a également rassuré les populations concernées de l’effectivité du 2PAI-Bélier, les invitant à s’y intéresser afin de contribuer ensemble à la relance économique de la région.

Le Projet est co-financé par l’Etat de Côte d’Ivoire et la Banque africaine de développement (BAD) pour un montant de 80 milliards FCFA. Il est exécuté sur une période de cinq ans (2017-2021) et concerne cinq filières, à savoir le riz, le maïs, le manioc, les maraîchers, le poisson et le porc.

Le 2PAI-Bélier qui vise à redynamiser des filières agricoles porteuses avec une implication accrue du secteur privé, des jeunes et des femmes, a pour zone d’intervention le District autonome de Yamoussoukro (départements de Yamoussoukro et d’Attiégouakro) et la région administrative du Bélier (départements de Didiévi, Djékanou, Tiébissou et Toumodi).

L’objectif est de contribuer à l’accroissement de la sécurité alimentaire nutritionnelle en Côte d’Ivoire. Les principaux indicateurs attendus sur le 2PAI-Bélier sont de permettre une production additionnelle de 465 000 T de produits vivriers par an, de créer 19 000 emplois, d’insérer 800 jeunes dans les métiers de l’agriculture et de la transformation des produits.

« En somme, il s’agit de toucher au moins 112 000 personnes, soit 64% de la population de la zone. Tous ces résultats devraient impacter positivement et significativement les revenus des producteurs », a noté Mme Aka.
L’année 2018 a vu le démarrage du Projet avec la mise en place de l’équipe de coordination, la signature de plusieurs conventions avec les partenaires techniques, afin de permettre la réalisation de leurs interventions.

Déjà, quelques résultats ont été accomplis sur le terrain à savoir le démarrage des travaux de reprofilage des routes rurales sur 560 km, le démarrage des travaux d’aménagement de périmètres rizicoles (environ 1 197 ha), le démarrage des travaux d’aménagement de 105 ha de périmètre maraîcher et le démarrage des travaux d’aménagement de l’étang piscicole de Koubi.

Source : AIP

Laisser un commentaire