Hévéea : Huit sociétés coopératives de la région de la Mé et du Sud-Comoé formés sur la gestion financière et comptable par le PSAC

0
265

27 juin 2018 (lepaysan.ci) Le Fonds interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA) en collaboration  avec l’Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC) a organisé un atelier hier, mardi 26 juin 2017 dans un réceptif hôtelier de la ville d’Abidjan.  L’objectif général de cette séance de travail qui s’est tenue durant un jour était de restituer les résultats du projet d’appui aux coopératives de la filière hévéa ayant bénéficié de l’appui financier du Projet d’Appui au Secteur agricole en Côte d’Ivoire (PSAC).

En effet, dans le cadre d’une convention, signée en 2014, entre le FIRCA et l’Association des Professionnels du Caoutchouc Naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC), d’un montant de 300 millions de francs CFA dont une contrepartie de 150 millions de francs CFA de l’APROMAC. Le FIRCA a procédé au renforcement de capacités des dirigeants des coopératives bénéficiaires. Mais également des employés, directeurs et comptables et des coopérateurs.

La convention visait également l’appui à la gestion financière et comptable ainsi que l’appui à l’organisation, au fonctionnement, à la diversification et à la création de magasins de produits agricoles.

Ainsi, huit sociétés coopératives issues de la région de la Mé et du Sud-Comoé ont été prises en compte par ce projet. Selon le représentant du Directeur Exécutif du FIRCA, Ndiaye Oumar, au terme des renforcements de capacités menés par l’ANADER et un cabinet comptable, les comptes financiers de ces huit coopératives ont été certifiés leur permettant d’être en règle avec la loi.

Pour la bonne gestion et d’évaluations objectives des coopératives, des critères consensuels de bonne gouvernance et de gestions des coopératives du secteur hévéicole ont été élaborés, des équipements informatiques mis à leur disposition, l’appui a permis à toutes les coopératives de devenir des sociétés coopératives, a fait savoir Ndiaya Oumar.

Il a ajouté, en outre, que pour améliorer l’autonomie financière de ces coopératives, des produits phytosanitaires ont été acquis et huit hectares de parc à souche de bananiers plantains ont été installés dans quatre coopératives.

« Vous êtes au cœur de ce dispositif mis en place et vous représentez pour nous des pionniers. A ce titre, le FIRCA et l’APROMA tiennent à vous accompagner pour faire de vous de véritables acteurs professionnels de l’hévéaculture en Côte d’Ivoire », a-t-il souhaité.

Avant de procéder à l’ouverture des travaux, M. Gooré Bi Marcel, l’émissaire du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, a dit compter sur le professionnalisme des acteurs du secteur pour la mise en pratique des formations acquises.

Pour rappel, le PSAC est cofinancé par la Banque mondiale et l’Agence française de développement (AFD) à travers le Contrat de désendettement et de développement (C2D) et l’Etat de Côte d’Ivoire. Il visait à réduire la pauvreté en milieu rural à travers le financement de la croissance des cinq filières agricoles majeures en Côte d’Ivoire (cacao, hévéa, palmier à huile, coton, anacarde), à travers une enveloppe de plus de 75 milliards de francs CFA. Il prend fin ce 29 juin 2018.

D.S (www.lepaysan.ci)

Quelques images de l’atelier

Laisser un commentaire