Filière Café cacao : La Côte d’Ivoire décide une pause de croissance pour la transformation des produits

0
209
Une vue de la table des officiels

21 juin 2018 (lepaysan.ci) Après avoir franchi la barre de deux millions de tonnes de cacao, la Côte d’Ivoire entend maintenir ce niveau de production pour aborder la problématique de la transformation et à la consommation des produits, a fait savoir mercredi, à Yamoussoukro, le Directeur Général de la production et de la sécurité alimentaire, Brindoumi Soumaila.

« Pour le gouvernement, l’ambition clairement affichée est maintenant de créer la richesse par la création des valeurs ajoutées sur les fèves du cacao. Car comme il est bien indiqué dans le programme 2QC, nous avons une production en quantité et qualité désormais établie », a fait savoir M. Brindoumi, lors de la septième Assemblée plénière de la PPPP de filière ouverte ce mercredi à l’hôtel Président de Yamoussoukro.

Brindoumi Soumaila qui représentait le Ministre de l’Agriculture et du Développement rural, patron de la septième assemblée plénière, a ajouté qu’il faut maintenant à la Côte d’Ivoire de rechercher la croissance à travers la transformation de ses productions.

Pour le Directeur Général du Conseil Café-Ccao, Président de la Plateforme de Partenariat Public-Privé de la filière café-cacao (PPPP) Koné Brahima Yves, beaucoup a été fait au cours des années antérieures grâce aux efforts des producteurs avec des résultats visibles qui ont franchi la barre deux millions de tonnes.

« Nous avons donc décidé comme mesures concrètes de prendre une pause à la distribution de matériel végétal cacao et d’un certain nombre de projets ayant pour effet l’accroissement de la production », a déclaré le Directeur Général de la PPPP.

Koné Brahima a exhorté les acteurs de la filière à une production maîtrisée dans un contexte de changement climatique et à poursuivre l’amélioration des conditions de vie et de travail des producteurs par la réalisation de projets capables de créer de l’intérêt pour une nouvelle génération de producteurs, et éloigner les enfants de la traite et des pires forme de travail.

Le Président de la PPPP a encouragé les membres de la plateforme à poursuivre les efforts pour relever les nombreux défis et attaquer de front, la maladie du Swollen shoot pour sauver le verger cacaoyer. Il a invité les partenaires à se joindre au programme d’arrachage intensif initié par la plateforme.

La plateforme de la filière café-cacao, mise en place en 2012 avec 40 membres au départ, regroupe à ce jour 103 membres dont des représentants du secteur privé, du secteur public des partenaires techniques et financiers, les producteurs au travers de leurs sociétés coopératives.

Elle a été instituée pour fédérer les efforts du secteur public et du secteur privé afin d’apporter des réponses aux grandes problématiques de la filière au profit des producteurs, et de tous les acteurs de la chaîne des valeurs du café-cacao.

La septième Assemblée plénière de la PPPP est placée sous le patronage du Ministre de l’Agriculture et Développement rural, Coulibaly Sangafowa, Les travaux vont durer quatre jours et serviront de cadre pour faire le point des activités et des difficultés de la PPPP.

Source : AIP

Laisser un commentaire