Des parcelles d’hévéa et de vivrier réalisées dans une vingtaine d’écoles

0
480
Une plantation d'hévea associé aux vivriers

28 mai 2018 (lepaysan.ci) Dans le cadre du projet ‘une école, une parcelle d’hévéa et du vivrier’, une vingtaine d’écoles primaires dont celles du département de Zoukougbeu, sont entrain de réaliser des parcelles d’hévéa et de cultures vivrières en vue de rendre ces établissements autonomes.

Accompagné du past-président du Rotary club Abidjan Cocody, N’dri Kouadio, du secrétaire général de l’Association des professionnels du caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (APROMAC), Attobra Akpangni et du past-président Ali Kéita, une visite des parcelles a eu lieu samedi.

Apres avoir constaté que certaines écoles ne disposent pas de latrines ou ont des latrines mal entretenues, le Rotary club a décidé d’adhérer à ce projet qui permettra également de construire des cantines scolaires et d’entretenir l’école.

Ce projet, initié par le coordinateur de l’APROMAC, Kra Kouaho, repose sur l’enseignement, l’autonomisation des écoles et sur l’entreprenariat des élèves.

Pour M. Kra Kouaho, il est important d’enseigner ce que c’est que l’agriculture aux enfants. Il a souligné qu’à l’avenir, après le Bac, des élèves pourront s’installer comme entrepreneurs agricoles, surtout que, a-t-il ajouté, l’agriculture est un métier.

Le secrétaire général de l’APROMAC, Attobra Akpangni, a rassuré que les plants d’hévéa seront fournis par sa structure, tout comme le matériel agricole et la formation des enseignants qui, à leur tour, vont former les élèves.

Les localités bénéficiaires du projet sont Daloa, Zoukougbeu, Adzopé, Agnibilékrou et Tiassalé.

Le directeur de l’EPP Zacogbeu, Konan Kan Joseph, qui a salué l’initiative du projet, a indiqué que c’est face aux difficultés des parents du monde rural que ce projet a été accepté pour l’autonomisation des écoles.

Il a souligné que dans ces champs d’hévéa, de bananiers, du haricot, d’arachides sont plantés depuis trois ans pour survenir à leurs besoins.

Source : AIP

Laisser un commentaire