Des étudiants de l’université de Korhogo exhortés à s’orienter vers l’aviculture

0
564
Dr Essoh Franck Aimé, Coordonnateur du Programme d’appui à la production avicole nationale

11 novembre 2017 (lepaysan.ci) Le coordonnateur du Programme d’appui à la production avicole nationale, Dr Essoh Franck Aimé, a présenté jeudi, à Korhogo, l’aviculture comme une activité qui offre de grandes opportunités économiques et invité les étudiants à s’y orienter.

« De tous les élevages confondus, l’aviculture est le numéro 1 (…) J’invite les étudiants à commencer à réfléchir dans ce sens », a-t-il dit, à l’occasion d’une conférence publique prononcée à l’Université Péléforo Gon Coulibaly de Korhogo, dans le cadre de ses activités de renforcement des capacités des acteurs de la filière.

L’aviculture est l’activité agropastorale la plus industrialisée à l’heure actuelle Côte d’Ivoire avec plus 20 industries pour un potentiel de 50 000 emplois (depuis les activités de production à celles de distribution en passant par l’abattage), un chiffre d’affaires de 205 milliards de fCFA et, surtout, une volonté politique de développer cette filière qui se traduit par des objectifs de 60 000T de viande de volaille et de 1,7 milliards d’œufs de consommation en 2020, et de 1000 milliards de chiffre d’affaires en 2022, a fait valoir Dr Essoh.

Pour atteindre ces objectifs qui visent à tirer vers le haut une production nationale largement déficitaire, le gouvernement s’est engagé, à travers le ministère des Ressources animales et halieutiques, à valoriser le métier d’aviculteur en le reconnaissant comme un métier à part entière et en créant un master aviculture à l’université Nangui Abrogoua (Abobo-Adjamé), a également fait valoir le conférencier.

Le gouvernement envisage, en outre, d’installer des abattoirs modernes de volailles qui vont créer « 8500 autres emplois stables » dans sept villes de l’intérieur du pays dont Korhogo, a annoncé Dr Essoh, réitérant son invitation aux étudiants à s’orienter vers les métiers de l’aviculture.

Des acteurs du secteur, ayant pris part à une session de renforcement des capacités les trois jours précédents, ont reçu des diplômes de participation à l’occasion de cette conférence.

Source : AIP

Laisser un commentaire