CGECI ACADEMY 2018 : L’ANADER instruit les jeunes sur l’entrepreneuriat agricole

0
160
Dr Sidiki CISSE, Directeur Général de l'ANADER a invité les jeunes à croire en l'agriculture qui constitue une source d'emplois surs

28 septembre 2018 (lepaysan.ci) La cinquième édition du forum économique ivoirien vient de prendre fin. Ce sont plus de 5000 participants qui se sont donné l’occasion de partager des expériences et de susciter une vision commune de la Côte d’Ivoire dans le domaine de l’industrie.

En effet, la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) a identifié comme thème pour cette année : « Cap sur l’industrialisation : un défi pour tous ». Les chefs d’entreprises, les acteurs du monde industriel ivoirien et les décideurs ont proposé, à travers plusieurs panels de haut niveau et des master class, les pistes pour « booster » l’industrialisation de notre pays qui est à ce jour de l’ordre de 28%,. Le Chef de l’Etat, SEM. Alassane Ouattara rappelait à la cérémonie d’ouverture qu’il présidait, son ambition de passer ce taux à 40%. Mais de nombreux défis à surmonter ont contrarié cette perspective, même s’il note avec satisfaction que le secteur secondaire constitue aujourd’hui un pilier important de l’économie ivoirienne, et en passe de devancer l’agriculture qui tombe de 24 à 22% du PIB.

Durant deux jours, les chefs d’entreprises, les décideurs, et surtout les jeunes entrepreneurs ont profité des conférences, panels et master class pour partager, comprendre la géopolitique, s’instruire sur les défis économiques actuels du monde et surtout, s’informer et se former sur les opportunités et les mécanismes pour entreprendre.
Ainsi, l’Agence Nationale d’Appui au Développement Rural (ANADER) présente à ce rendez-vous économique, a animé une master-class sur le thème de l’entrepreneuriat agricole avec le concept Farmers’ Business School  (FBS)ou Ecole d’Entrepreneuriat Agricole (EEA) développé en Côte d’Ivoire par la coopération allemande (GIZ) avec l’ANADER comme partenaire technique de mise en œuvre. A travers cette communication, l’Agence entendait inviter les jeunes ivoiriens à se forger une nouvelle vision du métier d’agriculteur.

Pour ce faire, les experts de l’Agence ont livré aux jeunes participants des communications à travers lesquelles transparaissait la nécessité pour ces jeunes de s’investir dans l’agriculture dans la vision d’une entreprise avec une gestion économique selon des normes bien établies. MM. Ano Missa Lin, Chef de Division Agro-économie à la Direction des Etudes et de la Consultance et Kouakou Djè Robert, Coordonnateur National Adjoint des Filières Café-Cacao, et Maître Formateur en EEA, ont entretenu, durant 90 minutes une assistance composée de participants de différents domaines économiques. Ce fut une réelle tribune pour passer en revue les enjeux de l’agriculture ivoirienne, depuis la formation des entrepreneurs, l’utilisation des nouvelles technologies, la question du foncier, de la qualité des produits et enfin, la transformation et la commercialisation des produits agricoles.

Des cas pratiques de difficultés ont été présentés par certains participants sur la viabilité des projets agricoles. Ce fut l’occasion pour les experts de l’ANADER d’interpeller les promoteurs de projets agricoles sur la nécessité de suivre une démarche qui les mette à l’abri de ces échecs, à savoir, se faire accompagner par des spécialistes pour s’assurer des conditions de réussite de son projet ou, dans le cas d’une non viabilité avérée du projet à l’issu des études, proposer d’autres alternatives en vue de garantir la rentabilité des investissement qui seront faits.

 Le Directeur Général de l’ANADER, Dr Sidiki Cissé a saisi cette tribune pour faire une adresse invitant les jeunes à croire en l’agriculture qui constitue une source d’emplois surs, pourvue qu’elle soit perçue dans une perspective professionnelle, avec l’accompagnement qu’il faut. Il a rassuré l’assistance de l’engagement de son entreprise à apporter l’appui nécessaire aux promoteurs de projets agricoles. Il a indiqué qu’avec le concept FBS, ils pourront sebâtir une capacité réelle à gérer une exploitation selon des normes qui en garantissent le succès.

Débutée le mardi 25 septembre 2018, la CGECI Académie 2018 a pris fin le mercredi  26 septembre 2018 par une cérémonie de clôture présidée par Monsieur le Premier Ministre, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat. A l’issu des travaux, des recommandations ont été faites  et des engagements ont été pris. Un livre blanc sera élaboré et qui présentera les propositions du secteur privé à l’Etat de Côte d’Ivoire pour une transformation structurelle de l’économie ivoirienne basée sur l’industrialisation.

Indiquons enfin qu’à cette édition, différentes personnalités et experts tant au plan national qu’international ont fait des communications, à savoir, Pr Alain Simon de HEC Paris, Pr Jaume Llopis, Directeur Académique des Foods et BeveragesSummit de l’IESE Business Scholl, des représentants de la BAD et de l’ONUDI, ainsi que plusieurs ministres et membres du Gouvernement dont M. Sangafowa Coulibaly, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, M. Souleymane Diarrassouba, Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME. Ils ont présenté les efforts du Gouvernement dans le domaine de l’industrie et indiqué les mesures prises afin d’atteindre les objectifs fixés par le Plan National de Développement (PND) 2016-2020 en matière d’industrialisation.

Source: Service communication ANADER

Laisser un commentaire