Bouaké : L’abattoir municipal réhabilité mis en service

0
106

11 septembre 2018 (lepaysan.ci) Le samedi 8 septembre 2018, Djibo Youssouf Nicolas, Maire de Bouaké a procédé à la remise des clés de l’abattoir municipal réhabilité de Bouaké. Coût de l’ouvrage financé par la Mairie de Bouaké, 23 millions FCFA.

«Nous avons réhabilité cet abattoir afin de respecter les règles d’hygiènes. En entendant le nouvel abattoir, il était normal que l’ancien construit depuis 1952, fonctionne dans de meilleures conditions d’hygiènes. Une infrastructure publique s’entretient c’est pourquoi nous allons afficher un règlement bien déterminé pour son utilisation pour le bien être des travailleurs et celui de la population”, a dit le maire Djibo Youssouf Nicolas.

Le maire de Bouaké a rappelé que le Conseil municipal qu’il dirige a pour but de soutenir les efforts des populations de Bouaké dans la consolidation de la paix surtout auprès des jeunes et des femmes. Pour lui, la réhabilitation de l’abattoir vise à contribuer à la création d’emplois à court terme pour les jeunes et les femmes en vue de leur permettre de jouir des dividendes de sa gestion satisfaisante à la tête de Bouaké et de garantir ainsi sa ferme engagement dans le processus de consolidation de la paix sociale dans sa cité.

Plusieurs jeunes ont participé aux travaux. Ce qui leur a permis d’avoir un emploi temporaire générateur de revenus. Les jeunes ont exécuté des travaux de démolition, nettoyage, maçonnerie, peinture, plomberie etc dans le but d’améliorer les installations et les conditions sanitaires de l’abattoir municipal de Bouaké. Le projet a également fait appel à de jeunes ouvriers électriciens, soudeurs et menuisiers.

Les travaux de réhabilitation de cet abattoir, ont consisté au renouvellement de la toiture, à la mise en place des crochets d’abattage des bêtes, au renouvellement de la peinture, à la réhabilitation de fond en comble du pavement. Ils ont également permis d’assainir l’environnement par l’évacuation des immondices et autres déchets, la construction des caniveaux et des collecteurs pour les eaux souillées.

L’abattoir de Bouaké c’est désormais un bâtiment d’abattage de 60 bœufs par jour et inspection, un bâtiment de stockage puis un bâtiment servant de fumoir, ainsi que les toilettes.

Grâce à la finalisation des travaux, un millier de personnes pourront désormais travailler dans des conditions d’hygiène (assurées notamment par la rénovation complète du système d’égouttage) et de sécurité pour l’abattage des animaux.

Afin de créer un lieu plus accueillant pour tous, y compris les femmes qui travaillent dans l’enceinte de l’abattoir, des toilettes pour femmes ont également été rajoutés dans le bâtiment principal. Ces travaux n’ont pas seulement amélioré l’accès et utilisation des installations, mais également les conditions sanitaires et la qualité des produits qui y sont vendus.

Source : L’Intelligent d’Abidjan

Laisser un commentaire